À la une Actu

Alerte info : Le Coronavirus serait un virus manipulé par les Chinois avec de l’ADN de VIH affirme le professeur Luc Montagnier

C’est un pavé que vient de jeter dans la mare le professeur Luc Montagnier, à l’origine de la découverte du VIH (virus du Sida). Prix Nobel de Médecine en 2008 pour justement ses travaux qui ont abouti à la découverte du VIH, le professeur Montagnier est une voix respectée mais aussi controversée dans le monde de la recherche biomédicale. Sa récente sortie sur l’origine du Coronavirus risque de soulever un vif débat dans la communauté scientifique.

WUHAN spécialiste du Coronavirus :

La Chine dispose d’une importante unité de recherche reconnue spécialiste dans l’investigation scientifique sur les Coronavirus. Le professeur Montagnier reconnait lui-même cette expertise « ils ont une expertise dans le domaine » affirme-t-il. Ce centre concentre ses recherches sur la compréhension des mécanismes biologiques et génétiques de cette famille de virus dont on sait qu’ils peuvent être très dangereux.

A la recherche d’un vaccin sur le VIH :

Le centre chinois de Wuhan serait à la recherche d’un vaccin contre le VIH, infection bien maitrisée grâce à des traitements anti rétroviraux. Cependant il n’existe actuellement aucun vaccin qui pourrait être préventif contre ce virus.

Selon le professeur Montagnier les chinois ont joué « apprentis sorciers ». Il ajoute également que « La séquence du VIH aurait été insérée dans le génome du coronavirus pour tenter de faire un vaccin contre le VIH ».

Des interrogations sur l’origine du coronavirus

Cette sortie relance les doutes sur l’origine du virus qui cause actuellement tant de ravages dans le monde. Dans les plus hautes sphères politico-scientifiques, les grands pays occidentaux doutent des allégations de la Chine selon lesquelles le virus serait d’origine animale. Le président Français Emmanuel Macron a récemment estimé que « Des choses se sont passées là-bas que nous ne savons pas ». Les États-Unis ont quant à deux lancer une enquêter sur l’origine « chinoise » du virus.

La Rédaction

Laisser un commentaire