À la une Actu

Déguerpissement : Koloma, la prochaine étape !

Alors que le déguerpissement est toujours en cours dans le quartier Kaporo-Rail, le gouvernement semble avoir identifié la prochaine cible. Plusieurs maisons du quartier de Kolomna, toujours dans la commune de Ratoma, ont fait l’objet de marquage aux fameuses croix rouge ce lundi par les agents de l’Etat sous forte escorte policière. Ce marquage laisse présager que cette zone fera très probablement l’objet d’un prochain déguerpissement. Si l’Etat confirme le dégagement de cette autre zone se serait un autre front qui s’ouvre et qui exposera des nombreuses familles à la détresse sociale.

Recours abusif à la puissance publique !

Le gouvernement guinéen affiche sa détermination à vouloir récupérer des zones réservées de l’Etat illégalement occupées par des populations, sous la complicité manifeste et coupable des agents de l’Etat. Cependant et comme souvent en Guinée, la destruction de biens privés (même en situation illégale) et d’expulsion des populations ont lieu en dehors de toute procédure judiciaire. Le gouvernement fait valoir la puissance publique sans compassion ni état d’âme et se permet d’agir en toute illégalité au mépris du droit.

Par ailleurs, en cas de recours à la loi, les tribunaux prononcent le droit toujours dans le sens et en faveur de l’Etat. Les victimes de Kaporo qui avaient saisi la justice ont récemment été déboutées et même condamnées à des amendes. Ce qui est ubuesque.

Sans mesure d’accompagnement !

Par ailleurs aucune mesure sociale de relogement, d’indemnisation ou d’aide n’a été pensée et anticipée afin d’accompagner les populations en détresse. Ils sont nombreux avoir tout perdu dans ces dégagements quasi sauvages. Les engins de l’Etat ne laissent même pas le temps aux populations de préparer leurs affaires ni de trouver des solutions alternatives d’hébergement. Les victimes qui ont tout perdu dans ces destructions de bien privés, se retrouvent dans une profonde misère. La détresse sociale est telle que des élans et actions de solidarité fleurissent partout afin de venir en aide aux victimes.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *