Actu Société et Economie

Enfance : vingt-neuf pourcent des mineurs isolés en France sont des Guinéens

Le rapport du ministère français de la justice sur la situation des mineurs isolés dans l’hexagone vient de paraitre. Ce rapport a été rédigé par des experts de la protection des droits des enfants. Il permet aux autorités d’évaluer l’efficacité les politiques publiques en la matière.

Le rapport note une augmentation significative des enfants mineurs étrangers en France avec ses conséquences sur l’organisation du dispositif d’accueil « l’augmentation importante du nombre d’arrivées de mineurs non accompagnés jusqu’à la fin de l’année 2017 a bousculé le dispositif mis en place. La grande majorité des territoires a ainsi rencontré de réelles difficultés dès l’été pour répondre au besoin de mise à l’abri. Elle a été également à l’origine d’attentes de plus en plus longues pour la mise en œuvre des évaluations ou encore pour la prise en charge à l’issue des réorientations décidées par l’autorité judiciaire suite aux propositions de la cellule nationale »

Le rapport identifie également les pays d’origine de ces enfants. En 2017, les pays les plus représentés restent la Guinée, la Cote d’Ivoire et le Mali. Les chiffres montrent que 29 %, à peu près un tiers, des enfants mineurs isolés en France sont originaires de la Guinée.

Le rapport n’explique pas les causes qui poussent ces jeunes à l’exile mais les guerres, les violences et la pauvreté sont les principaux facteurs mis en avant par les spécialistes. La Guinée est toujours considérée comme un pays non sûr par les services d’immigration en France. Cela signifie que des persécutions et les violences sont encore d’actualité dans le pays. Ce contexte explique également le nombre toujours important des demandeurs d’asile Guinéens en France. Selon le rapport d’activité de l’office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) qui vient de paraître, le nombre des demandeurs d’asile Guinéens est passé de 2336 en 2016 à 3781 en 2017 hors mineurs accompagnés. Ce qui montre une nette tendance à l’augmentation.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *