Politique

L’aveu de Cellou Dalein Diallo ! (Décryptage)

Dans une nouvelle tenue vestimentaire, qui signe un nouveau look, plus proche du guinéen lambda, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a fait une déclaration qui ressemble fortement à des aveux. C’était ce samedi lors de la traditionnelle assemblée générale de son parti. Monsieur Diallo a en effet affirmé, devant ses militants contemplateurs « Nous n’allons pas continuer à être naïfs avec M. Alpha Condé ». La formulation de cette phrase montre que Monsieur Diallo et ses compères de l’opposition font preuve d’une certaine naïveté avec le président Alpha Condé. L’enchaînement de la forme négative (nous n’allons pas) et du verbe (continuer) atteste la volonté de négation d’un fait établi, ici la naïveté.

Des négociations et des accords sans résultats probants

Cette sortie du principal opposant du pays marque une évolution. En effet, l’UFDG et son président ont toujours nié toutes les allégations de leurs détracteurs sur la naïveté dont ils font preuve en s’engageant dans des négociations au résultat incertain. A chaque crise politique qui a opposé pouvoir et opposition les deux parties ont fini autour de la table de négociation. Ce qui est, il faut le dire une bonne chose pour la vitalité démocratique et la stabilité politique du pays. Que des divergences politiques trouvent solution dans une négociation consensuelle est la marque de la maturité politique et démocratique des acteurs politiques de notre pays.

Cependant, dans le cas des négociations politiques récurrents en Guinée, nombreux sont les observateurs qui estiment que l’opposition se fait rouler dans la farine par le président de la République et la majorité. La déclaration de Monsieur Diallo vient corroborer ce sentiment. Il faut rappeler que Monsieur Diallo a fait cette sortie dans un contexte de négociation entre majorité et opposition afin de trouver une solution consensuelle sur le contentieux électoral qui oppose les deux parties. L’opposition dénonce la mauvaise volonté de la majorité qui empêche de trouver une solution. D’où la fameuse phrase de Monsieur Diallo « Nous n’allons pas continuer à être naïfs avec M. Alpha Condé » qui sonne comme un aveu de naïveté.

La Rédaction.

Laisser un commentaire