Actu Société et Economie

Reçu à Sekhoutoureyah, Cellou Dalein Diallo annonce la suspension des manifestions

Le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Monsieur Cellou Dalein Diallo a été reçu cet après-midi au palais Sekhoutoureyah par le président de la République Monsieur Alpha Condé. Cette rencontre intervient dans un contexte politique tendu. Les manifestations de l’opposition de ces dernières semaines ont été sévèrement réprimées. Ces repressions ont fait plusieurs victimes particulièrement dans les rangs de l’opposition.

C’est après avoir conféré avec les autres membres de l’opposition dite « Républicaine » (OR) que Monsieur Diallo s’est rendu à Sekhoutoureyah (http://laguineeka.com/reunion-de-lopposition-republicaine-ce-lundi-2-avril/).

Cette rencontre préparatoire a permis à l’OR de formaliser ses revendications. Elle exige notamment la mise en place d’une commission d’enquête afin d’identifier et condamner les auteurs des violences qui ont entrainé la mort des plusieurs jeunes militants. Elle demande en outre la prise en compte par le gouvernement des compensations financières sous forme d’indemnisation aux familles des victimes. Autre point d’achoppement, les résultats de la récente élections municipales. L’OR demande une correction des résultats afin de tenir en compte les nombreuses fraudes qui selon elle auraient émaillées le vote. Enfin l’OR souhaite une restructuration de la CENI avec la nomination des nouveaux commissaires.

Tout porte à croire que la rencontre entre le chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition aura donc porté sur les voies et moyens qui permettent de répondre à l’ensemble de ces points. C’est un équilibre difficile à trouver pour le chef de l’Etat car la majorité présidentielle rejette en bloc la quasi-totalité des revendications de l’OR.

A la sortie de la rencontre Monsieur Diallo semble montrer qu’il a obtenu satisfaction. C’est en l’espèce la lecture qu’on peut faire de la décision qu’il a faite. En effet, Monsieur Diallo a annoncé la suspension de toutes les manifestations de l’opposition. Cette décision s’expliquerait par la volonté de l’OR de donner la chance à la concertation et au dialogue.

La décrispation semble se dessiner dans une cette crise qui s’est cristallisée ces derniers jours. Les prises de position dans le débat public des membres ou responsables de deux parties ont mis en évidence la raideur et la radicalité de part et d’autre.

Nous décrypterons plus en détail et très prochainement cette rencontre et la décision qui en a découlé.

La Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *