Actu Société et Economie

Un incendie tue une famille entière à Conakry

Tous les membres d’une famille ont perdu la vie dans un incendie qui a ravagé leur maison dans le quartier Fofanayah à Conakry. Le drame a eu lieu le mercredi 21mars. L’arrivée des secours n’a pas permis d’éviter le drame. Le père, la mère et les trois enfants qui occupaient les lieux ont tous perdu la vie, emportés par la violence des flemmes.

Ce drame pose la problématique de la politique architecturale et la gestion de l’urbanisation du pays et des grandes villes en particulier. Comme dans beaucoup d’autres domaines, le laxisme règne dans la délivrance de permis de construire. Les maisons et immeubles se construisent sans aucune norme de sécurité. Le gouvernement doit définir des termes de référence normatifs et une politique architecturale qui tiennent en considération les faits historiques, culturels du pays et les paramètres de sécurité. Les populations, principales victimes, doivent prendre conscience de la nécessité de respecter les normes de sécurités. Payer et corrompre les fonctionnaires de l’habitat pour avoir un permis de construire et bâtir un édifice sans sécurité, c’est assurément contribuer aux conséquences que peuvent entrainer une telle irresponsabilité.

L’Etat pour sa part doit se doter les moyens de prévention et de prise en charge des urgences. Notamment par une meilleure formation des pompiers et des agents de la protection civile. Il doit par ailleurs doter les services de secours (sapeur pompiers, protection civile, urgences hospitalières…) des moyens adéquats pour faire face à ces évènements aux conséquences très lourdes.

La Rédaction

Laisser un commentaire