À la une Politique

Un mort dans des affrontements à Siguiri

La préfecture de Siguiri, à l’extrême nord du pays, a connu des violences meurtrières ce 14 mai. Les affrontements ont opposé deux villages voisins, Kignéba et Nafadji. L’exploitation d’un site minier serait à l’origine du différend. Les deux villages se disputent les droits d’exploitation du champ minier, où les populations viennent chercher de l’or, dans une totale anarchie.

Lourd bilan

Ce genre d’affrontement intervient récurremment dans la Guinée profonde. Des accès de violences entre localités voisines sont fréquents. Malheureusement, le bilan humain est très lourd dans ce dernier cas. Un mort et plusieurs blessés ont été enregistrés. A ce lourd bilan humain il faut ajouter des dégâts matériels conséquents.

Exploitation sauvage

La régulation des orpaillages à l’intérieur du pays doit être une préoccupation des autorités. Plusieurs sites miniers font l’objet d’exploitation sauvage dans des conditions d’hygiène et de sécurité dangereuses. Les exploitants s’exposent en outre à des risques sanitaires non négligeables.

L’Etat, les autorités locales et les chefs traditionnels doivent se mettre autour de la table pour définir des règles d’occupation et d’exploitation de ces zones minière. S’il n’est pas question d’en interdire l’exploitation aux populations, l’Etat doit se préoccuper d’établir des conditions saines qui prennent en considération la sécurité, l’hygiène et la santé des orpailleurs et des populations locales.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *