Actu

Sidya Touré dénonce les « Docteurs Mougnatii »

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) s’est frontalement attaqué à ceux qu’il appelle les « Docteurs Mougnatii ». Comprendre les « Docteurs voleurs » en langue Soussou. Monsieur Touré a fait cette sortie très remarquée lors de l’assemblée générale de son parti de ce samedi 14 avril.

Le président du parti d’obédience libérale s’est lancé dans un discours virulent contre les faussaires des deniers publics. Evoquant la situation économique du pays, Monsieur Touré a rappelé qu’elle est difficile « … La réalité économique est difficile… » et d’appeler le gouvernement à l’action « … Il faut redresser cette situation économique et sociale… ». Pour réussir le redressement économique du pays, le patron de l’UFR conseille au président de la république de faire le ménage « … Je l’encourage à balayer devant sa porte ». Décidément en forme olympique, Sidya Touré a profité pour tacler les fameux Docteurs de l’administration « Il y a docteur de ceci ou cela, mais ce sont tous des docteurs « mougnatii ».

Il faut dire que cette sortie du patron de l’UFR ne manque pas d’audace. L’administration guinéenne est minée par l’incompétence et la corruption érigées en méthode de gestion et de fonctionnement. Le développement du pays passera nécessairement par une culture de sanction. Le chef de l’Etat doit sévir en appliquant simplement la loi.

Les ressources humaines constituent le plus grand capital d’une nation. Sans une administration dont les valeurs sont fondées sur l’intégrité, l’honnêteté et la compétence aucun processus de développement ne peut aboutir. Les projets sont en effet gérés par des hommes à l’aide des processus, des procédures et des règles. Il y a nécessité absolue pour les agents de la fonction publiques d’acquérir la maitrise des procédures mais aussi d’être en mesure de respecter les textes règlementaires.

Il faut cependant rappeler que l’UFR est associée à la gouvernance actuelle par sa présence au gouvernement. Le ministre en charge de l’élevage n’est autre que, Mohamed Tall, l’ancien directeur de cabinet de Monsieur Touré. Le secrétaire exécutif de l’UFR, Baïdy Aribot est le deuxième vice-gouverneur de la banque centrale. Monsieur Touré est lui-même Haut représentant du chef de l’Etat.

La Rédaction.

Laisser un commentaire