Politique

Vincent Bolloré déféré devant un juge d’instruction et mis en examen

L’homme d’affaire Français Vincent Bolloré a été déféré devant un juge d’instruction après une longue période de garde à vue. Le juge a estimé détenir suffisamment de preuves pour placer Monsieur Bolloré sous le statut de mis en examen.

Des soupçons de corruption à Conakry et à Lomé

La justice Française reproche à Monsieur Bolloré d’avoir fait recours à la corruption pour l’acquisition des droits d’exploitation et de gestion des ports de Conakry et de Lomé. Il est reproché spécifiquement à l’homme d’affaire d’avoir fourni des conseils politiques aux présidents de la Guinée, Monsieur Alpha Condé et du Togo Monsieur Faure Gnassingbé lors des nombreuses campagnes électorales.

En effet, ces deux présidents ont bénéficié des conseils de la très puissante société HAVAS, dont Monsieur Bolloré est l’actionnaire principal à travers la Holding Vivendi. Havas est l’une des plus grandes sociétés de conseil politique dans le monde. C’est le premier groupe sur le marché publicitaire en France et le 6e à l’international.

Si ces soupçons se confirment, la sincérité des élections ayant conduit les deux hommes d’Etat incriminés au pouvoir serait entachée d’irrégularité pour rupture d’égalité de moyens de campagnes et de propagande.

Présomption d’innocence

Cependant, il faut rappeler que cette mise en examen ne vaut pas condamnation. Le principe de présomption d’innocence s’applique jusqu’à la condamnation finale. Aussi, les conseils de Monsieur Bolloré peuvent faire appel de cette mise en examen devant la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Versailles.

La Rédaction

Laisser un commentaire